L’érosion à Diogué est dramatique. A certains endroits elle peut atteindre 15 m/an.

Le village et la végétation sont en danger. L’école a du être déplacée et l’avenir inquiète les habitants.

La carte ci-jointe établie par B. FALL en 2000 montre, un déplacement de sédiment depuis la zone sud : habitée et zone d’activité de pêche vers la région à l’Est et au Nord. Les observation des habitants qui sont illustrées sur la page Avant-Après montrent que que la situation s’est aggravée depuis 2000

Sur la rive gauche de la Casamance la pointe de Kafar de Carabane subit le même phénomène. Les sédiments se déplacent depuis le milieu de la flèche vers l’extrémité.

Diogué a fait l’objet de 2012 à 2014 d’un Plan Local de Gestion des Zones Côtières établi par la Direction de l’Environnement et des Etablissements Classés. La page (PLGIZC) lui est consacrée.

On pourra aussi télécharger cet article de synthèse de l’érosion en Basse Casamance rédigé par IdeeCasamance (www.ideecasamance.org)  1365187588_erosion

Les 72h seront l’occasion de faire un état de la situation depuis le fameux PLGIZC et d’échanger sur les actions à entreprendre et la méthode à suivre pour mobiliser les moyens matériels et financiers.

La situation de Carabane et le Plan d’action qui a été élaboré pour cette île est une piste à suivre. Consultez ilecarabane.net, le site Internet de l’île

Fermer le menu